Wednesday, May 14, 2008

Trottoir vert

Je reviens une nouvelle fois vers Agnès Desarthe et son roman "Mangez-moi". Décidément très inspirant, tu as raison Tarzile. C'est le jour de l'inauguration du restaurant de Myriam, l'héroïne. Ce restaurant où elle va distribuer tout l'amour qui lui a été interdit de donner dans une précédente vie. Il y a la recette de la tarte aux poires tellement chargée d'émotion et puis ce dialogue entre la mère et sa fille autour d'une tarte verte :
"Pourquoi le trottoir de la tarte aux blettes est tout vert?" demande ma mère qui ne m'a jamais fait confiance et pense sans doute que je l'ai laissé pourrir. "Parce que j'ai haché des brins d'aneth et de ciboulette dedans. C'est plus léger et plus joli aussi." Mon père recrache. Il n'aime pas les herbes. Il trouve que ça fait fille, ou vache. Ma mère est la seule personne que je connaisse à a
ppeler trottoir le bord des tartes. Je trouve ça mignon et je lui pardonne son offense.
J'ai déjà entendu cette expression pour le bord des tartes mais je ne sais plus où ni par qui...Les hommes de ma tribu pense un peu comme le père de Myriam...Qu'importe, j'ai bien envie d'une tarte verte et n'ayant pas de blettes, je tente le coup avec les courgettes bio de ma petite Hélène.
En fait je vais la préparer à deux reprises, cette tarte. La première fois avec de la farine complète. La pâte était plus kaki que verte. J'avais mis du parmesan au fond et les courgettes crues par dessus. C'était bon mais pas assez vert et un peu sec. A la deuxième tentative, j'ai opté pour de la farine T65, du chèvre en crème au fond et fait blanchir les courgettes légèrement avant. C'était nettement plus fondant et plus...vert.


Tarte verte aux courgettes, inspirée de Mangez-moi
d'Agnès Desarthe.
Pour la pâte :
150g de farine blanche T65
100g de farine de riz
Fleur de sel
75ml d'huile d'olive

25ml d'huile de pépins de courge
250ml(non) d'eau tiède en fait 100ml
Thym émietté

Persil ciselé
1/2 c à café de purée d'ail.

1 chèvre très frais type pyramide

Crème fleurette si besoin.

Courgettes.
Pour la pâte, mélanger tous les ingrédients. Pétrir doucement avec les mains farinées et pas trop longtemps. La pâte prend vraiment des reflets verts. Avec l'huile, c'est beau
coup plus facile qu'avec un beurre mou. La boule est très vite formée sans effort. Au début, je ne savais pas trop où je m'aventurais avec l'huile de pépins de courge si sombre aux reflets violets. Finalement, elle donne un très beau vert ambré. Façonner la pâte dans un moule généreusement huilé avec la paume de la main. Battre le chèvre vigoureusement en crème, le détendre avec un peu de crème fleurette mais rien et l'étendre.
Blanchir les courgettes coupées en rondelles, 5mn à la vapeur et les disposer sur la crème de chèvre. Sel, Poivre, et zou au four à 170°C, chaleur tournante pour 35mn.
Délicieuse chaude ou froide, fondante sur une plaque craquante.



Pour une tarte aux blettes, je vous recommande celle de Papilles, ici
D'autres recettes d'après le roman Mangez-moi d'Agnès Desarthe :
-
Osso bucco
Pour d'autres lectures et recettes :
- La petite madeleine : Ti-Jeu et Blog
Edit du 10 /12/08 : Ma copine me dit que je me suis trompée. Il faut lire 100ml d'eau tiède et non 250ml

3 comments:

Colette MARTINIC said...

Vraiment craquante...!

Miechambo said...

Moi aussi j'appelle les bords des tartes des trottoirs et je ne sais pas pourquoi ni d'où ça vient!
Et voilà que tout d'un coup j'ai très envie de lire ce livre et aussi très envie d'une belle tarte aux courgettes avec un beau trottoir !
Michèle

Bea said...

Chez nous on parlait en riant du trottoir de l'assiette...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...