Monday, May 19, 2008

MAP or no MAP

J'ai déjà eu l'occasion d'écrire que je n'avais pas de machine à pains. J'avouerais même qu'il y a un an , je ne savais pas qu'on disait MAP et qu'il existait des Mappeurs et surtout des Mappeuses. J'ai toujours fait du pain, avec mes petites mains et ma cuiller en bois. Il est plus ou moins réussi mais toujours mangeable. Pas mal de copines en ont, me disent que c'est un vrai bonheur d'avoir son pain tous les matins. Alors évidemment, j'y réfléchis d'autant qu'ici en Martinique, la qualité du pain n'est pas extraordinaire. Il y a tout de même le pain bwa cuit au four dans une feuille de bananier. Délicieux et qui se conserve très bien. Enfin, quand on réussit à en trouver. Et puis, allez savoir pourquoi?...règlement sanitaire...réduction des coûts... désormais, il est emballé dans un sac en plastique. Il y est mis encore chaud, on imagine le résultat. La baguette locale ne me convient guère, on y sent la matière grasse. Une quantité d'enseignes proposent toutes sortes de pains fantaisies pas mauvais mais pas terribles non plus,, partout le même. Je vois la camionnette de temps à autre distribuer les pâtons congelés, les mêmes pour tous....A Fort de France, quartier Montgérald, (pour les lecteurs du coin), se trouve un fameux boulanger. Il y a une file d'attente tout comme chez Ladurée, le dimanche matin, ou chez Poilane, antan lontan. Ah! La queue chez Poilane, bd de Grenelle qui avait fait la une de la Pravda, bien avant la Perestroïka.
Tout cela m'invite à aller me procurer une de ces MAP mais d'un autre côté, je ne suis pas emballée par ces pains carrés avec finalement beaucoup de mie. Certes on peut s'amuser à varier les goûts mais il me semble que ça doit revenir assez cher à la longue, si on le fait quotidiennement. Et puis cette odeur de boulange chaque nuit ...N'est-ce pas gênant?

Mais pourquoi donc qu'elle raconte sa vie, comme ça? Parce que je viens de lire un article du Point mettant au banc d'essai 4 MAP, à l'enthousiasme très modéré. Outre l'évaluation des machines, on peut y lire l'avis d'un boulanger réputé, David Granger, soumis à un blind test.Il déplore la mie compacte, la croûte fine, le goût prédominant de la levure à cause d'un temps de levée trop court etc... Il les recommande uniquement pour des pains ne nécessitant qu'une faible fermentation.
Voilà, ça vaut peut-être pas le coup... alors? Et vous, vous en pensez quoi de votre MAP?
Le Point.fr : Les machines à pain au banc d'essai
Et dans la série, les standards ont la vie dure,vous noterez la malice à peine déguisée des journalistes qui publient un dossier complet spécial éléctroménager à 2 semaines de
..!! de quoi au fait?
Comme j'avais un petit paquet de levain bio, j'ai fait du pain avec mes petites mains et ma cuiller en bois.

Pain complet au quinoa
150g de farine de quinoa
600g de farine T150
250g de farine T65
20g de sel
42g de levain bio de blé

600ml d'eau.
Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients et l'eau tiède. Laisser reposer quelques minutes pour bien hydrater la farine puis pétrir durant une dizaine de minutes pour obtenir une boule de pâte lisse qui ne colle pas. Laisser reposer 30mn sous un torchon. Reprendre le pâton, en chasser l'air et former le pain. Laisser reposer de 60 à 90mn pour permettre à la pâte de gagner en volume et en arômes.
Cuire à four chaud 220°/230°C durant 15mn puis baisser à 150°C durant 20 à 25mn.
J'ai une version MAP que bien sûr, je n'ai pas testée... Je vous la livre parce que ça dit bien ce qui m'ennuie dans la façon de faire du pain avec une MAP. Dans la cuve mettre 320ml d'eau, 21g de levain, 10 g de sel, 500g de farine et.... et.... Lancer le programme de pain complet.....Tout est dit.


Il est pas mal, non? Un peu compact certes. Le four était trop chaud au départ. J'ai trouvé l'explication dans un de mes livres chouchous "Les secrets de la Casserole" de Hervé This

Dernière édition : un autre point de vue sur les MAP chez Papilles & Pupilles

J'en profite pour dire que ce pain au quinoa s'est très bien conservé et était très digeste. Une réussite!!


9 comments:

les chéchés said...

je suis pour le pain avec mes petites mains... surtout un comme le tien...
la MAP chez nous a dû faire 3 pains avant de retourner dans son carton. pas de belle croute, un goût de levure, une cuisson sans choc thermique... je n'ai pas du tout été convaincue...
joli blog, je rêve aux voyages...

Colette MARTINIC said...

La mienne ne fonctionne plus ,j'ai essayé le pain avec mes mains ,bon pas trop réussi mas mangeable ;;;; à refaire ...
bise

CFramboise said...

Bienvenue les chéchés!
@ Colette Si je comprends bien, ta MAP ne te manque pas. @ bientôt

Papilles et Pupilles said...

Je ne me sers de ma MAP que pour pétrir. Je ne PETRIS pas A LA MAIN. Et si on n'a pas de robot type kitchenaid avec crochet à pâte la MAP est l'outil le plus économique. Elle permet une première levée dans de bonnes conditions (température idéale). Je fais toujours cuire dans mon four (excepté si je fais un pain de mie). Je n'aime pas non plus le pain cuit en MAP. LE rapport mie/croûte ne me satisfait pas et je préfère faire des pains aux formes plus ludiques :)

CFramboise said...

@Papilles Je me doutais bien que tes jolis pains n'étaient pas cuits en MAP. Ici pour la température idéale je crois que ça va tout seul!!!

bernie said...

Etant toujours à courir, j'aime bien le principe de laisser la machine travailler à ma place... pourtant, je ne suis pas corse !
Cela dit, pour pétrir, c'est super et comme la température de mon four est pas top, je laisse faire la MAP pour l'instant !

CFramboise said...

Les corses font de fabuleux pains à la farine de châtaignes et le fromage je te dis pas! C'est pas fait en machine. Touche pas à mon corse!Bon alors Papilles et Bernie, dites moi pourquoi c'est trop top de pétrir en MAP. C'est plus chaud, ça chaloupe mieux?.. Comme ici, quoi!

Anonymous said...

taloche a dit....
Oh sacrilège, j'ai une MAP depuis bientôt deux ans et les enfants se sont mis à manger beaucoup plus de pain qu'avant !
Mais on en apprend tous les jours : j'ai découvert cet été la recette du "pain sans pétrissage", restte lancée par .... le New York Times !!
Non, non. Ce n'est pas une blague! A vous de la chercher sur le net (mais en gros c'est : 400g(3cups) de farine, 1 tablespoon de miel ou de sucre, 1,25 teaspoon de sel, 0,25 teaspoon de levure boulangère déshydratée en sachet (celle en petites billes (la Lea..r Pr..e marche très bien), et 330 ml (1,5 cup) d'eau)!!
Le temps travaille pour vous les filles, il pétrit sans pétrir et je vous assure que le résultat est super bon, plein de trous comme un vrai pain dirait mon copain boulanger, et surtout pas difficile à faire : 3 à 4 touillages et après 18 heures d'attente, 4à 6 tournages et après 2 heures de re-levée hop dans la gammelle chaude avec son couvercle et 30 min au four, puis 15 sans couvercle (à 230°C) !!
Ca sent bon partout !

CFramboise said...

Merci Taloche. Depuis en effet, début Juin (7 et 8) j'ai trouvé une recette de Pain sans pétrissage chez Vanessa de Confiture Maison et une autre sur poolish chez Papilles.
Merci d'être passée

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...