Tuesday, May 20, 2008

Ti-Jeu moins 2

Quand on est très occupé, on se dit souvent qu'on attendra l'été et le moment de se faire griller sur une plage pour bouquiner. Ici, à portée de tongs, j'ai la plage, les cocotiers, le soleil, la mer turquoise, les alizés et pourtant, je fais comme tout le monde, je profite des transports en commun pour lire!! D'accord, mon transport s'appelle "Côté Soleil" ou "Kalenda" et me permet de rejoindre la capitale par voie maritime. Soleil, mer et flots bleus sont donc au rendez-vous dans des effluves de crème solaire, gràce aux touristes encore nombreux. J'en ai profité pour relire Chocolat de Joanne Harris. J'avais bien en tête dès le début de le proposer pour La petite madeleine mais me sentais bien incapable de fabriquer un des ces petits chocolats dont l'héroïne Vianne Rocher a le secret. (Je laisse ça à Mercotte.)
Secret, voilà bien le maître mot de ce roman , comme d'ailleurs de tous les romans de cette romancière anglaise. Car en feuilletant sa bibliographie, je viens de découvrir deux autres romans du même auteur, alliant cuisine, secrets, villages ensoleillés, femme mystérieuse, originale, dérangeante. Bref, tout ce qui fait le sel (le sucre...) de Chocolat.
Dans un village du Sud-ouest de la France, où les habitants mènent une vie paisible, un peu somnolente, se délectant de quelques commérages, arrivent Vianne et sa fille. Trop libre, drôle et secrète pour plaire aux curé du village et grenouilles de bénitier, d'autant qu'elle décide d'ouvrir une confiserie "La céleste praline", en face de l'église, la veille du carême.....

Parmi les habitués, il y a Armande, diabétique et bientôt aveugle qui ne veut pas se voir mourir ainsi. Une fête, avec un dîner préparé par Vianne aura lieu à sa demande pour son dernier anniversaire, peu importe que ce soit un vendredi saint.
"Je retourne à mes fourneaux et, pendant quelque temps, je n'entends plus rien. C'est un talent d'autodidacte, la cuisine, le résultat d'une obsession. Personne ne m'a appris à faire la cuisine. Ma mère confectionnait des potions et des philtres, j'ai sublimé le tout pour en faire une plus douce alchimie."
Le dessert est une fondue au chocolat, bien évidemment, mais j'ai choisi de m'inspirer de "la tartelette méridionale, faite d'une pâte brisée fine comme du biscuit et surmontée d'une garniture mêlant somptueusement le goût des merveilleuses tomates locales, de l'hu
ile d'olive et de l'anchois, parsemée d'olives et rôtie très lentement pour produire une concentration de saveurs qui semble presque impossible à réaliser."

Tarte à la tomate inspirée de Vianne Rocher, chocolatier à Lansquenet-sur-Tannes
Pour la pâte :
250g de farine blanche T65

Fleur de sel
100ml d'huile d'olive
100ml d'eau tiède
5 belles tomates
1 c à café de purée d'ail
2 c à café d'anchoïade
1 c à soupe d'huile d'olive
Poivre au moulin
Thym
Persil
Préparer la boule de pâte en mélangeant farine et huile. Puis verser l'eau salée. Pétrir et former une boule farinée. Laisser reposer au moins 1h au frais.
Laver les tomates, retirer le coeur, les couper en deux, les poser sur une plaque allant au four sur la face bombée (cf photo). Huiler la face coupée. Saler, poivrer, émietter du thym. Enfourner à 100°C durant 1h.
Etaler la pâte le plus finement possible sur une plaque sans bord( type plaque à pizza).
Je n'ai pas très bien réussi à la rendre très fine, car d'une part, je vis sous les tropiques, la pâte se réchauffe vite et colle! et d'autre part ,la sorcière c'est Vianne, pas moi!.
Faire cuire la pâte nue 15 à 20 mn à 180°C puis déposer les tomates confites.
Je n'avais ni anchois ni olive, j'ai préparé une huile noire avec de l'anchoïade et un peu d'huile d'olive que j'ai passée au pinceau. Et zou au four, 150°C en surveillant. Eteindre quand ça paraît bon...



Deux autres romans de Joanne Harris vont rejoindre la bibliothèque gourmande mais je ne les ai pas encore lus.
Vin de Bohème. Il semble que cela fasse suite à Chocolat. L'histoire se déroulant dans le même village de Lansquenet sur Tannes, avec un bien étrange narrateur...Une bouteille de vin. j'ai hâte de le lire!
Les cinq quartiers de l'orange. Framboise revient dans le village de son enfance et ouvre une auberge en s'aidant des recettes de sa mère Mirabelle. Encore un lourd secret à découvrir au fil des recettes.

3 comments:

Mercotte said...

Une petite tarte si poétique !! Tu as la chance de trouver le temps de lire ... je n'y arrive plus , mais quand j'étais dans les iles j'ai dévoré et découvert aussi des auteurs différents de ceux très à la mode ! !! je note, je note !!

Tarzile said...

Wow! Que c'est agréable. Merci beaucoup pour ces suggestions.

Colette MARTINIC said...

Jolie tarte pleine de soleil ,je recommence à lire un peu ....mais jeprofite plus de la piscine ....bonne journée .Bise

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...