Monday, May 26, 2008

Elle se fait son cinéma

J'ai troqué ma cuiller en bois contre un escabeau et un pinceau. Personne ne dit si la tribu y a gagné au change..Le dernier souhaitait changer d'horizon, 7 ans non pas de réflexion mais de jaune (Pas vraiment Brice) ciré (normal pour ce marin.. Les gourmands disaient jaune safran), ça lasse. Ca aurait pu être un bleu Pirates des Caraïbes ou un grand bleu, c'est finalement vert Schreck. Du mystère de la chambre jaune aux enfants du marais, tout un programme...L'histoire ne dit pas qui apportera les cônes glacés.
Alors forcément ce vert, ce blanc, ça s'est retrouvé dans ma cuisine..D'autant que je voulais manger ce
coeur de cocotier que l'on m'avait donné. Colette avait raison.
Voici donc une salade en vert et blanc avec une vinaigrette à l'huile de courge dont je ne me lasse pas.

Salade blanche..et aussi verte
Pour le vert : feuilles de laitue, ciboulette, pistaches
Pour le blanc : coeur de cocotier, pousses de soja, poire.
Pour la sauce : vinaigre de riz, huile de courge et gomasio

Je ne vais pas vous faire l'injure de vous dire comment préparer une salade. Verser la vinaigrette à la dernière minute, pour garder tout le croquant de ces crudités.
Evidemment, je sais que les coeurs de palmiers en boîte sont cuits et mous..c'est peut-être possible d'en trouver des frais. On trouve bien du pandan, du thé Matcha et que sais-je encore!...
Pour cette recette, vous aurez compris que le plus long c'est de couper le cocotier..



Si je me suis amusée à égrener quelques titres de films , c'est pour saluer la belle Palme d'or de Laurent Cantet et de cette classe colorée d'ados à peine plus âgés que l'heureux locataire du marais.
Vers le Sud, le précédent film de Cantet (d'après une nouvelle de Dany Laférrière) se déroulait en Haïti dans les années 80, le pays le plus pauvre où des hommes jeunes se vendaient à des femmes riches( toujours plus que n'importe quel haïtien) et en quête de plaisir. Déjà fiction et documentaire alternaient pour rendre compte de la réalité d'un pays, de la violence de la misère, et difficultés et incompréhensions des relations multiraciales. Un excellent film qui laisse présager que Sean Penn (Je l'adore tellement celui-là) et son équipe ont fait un bon choix.

6 comments:

Colette MARTINIC said...

Belle palme d'or et une recette que j'adore ...bonne journée

CFramboise said...

Merci Colette! Tu me dis pour le boulanger?(c/o Papilles, t'as dit)

Colette MARTINIC said...

la boulangerie des TROIS ILETS BOURG .....BONNE JOURNEE

CFramboise said...

??????????????A côté de l'église???????!!!!!!!!!!!!???????
ou l'Escale????????????!!!!!!!!!!

Colette MARTINIQUE said...

A côté de l'église ,et le pain de campagne est bon à l'Escale .Bon chez PAUL ,aussi mais je le trouve un peu cher ...hihihi
bises

CFramboise said...

Paul se fiche du monde

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...