Saturday, June 14, 2008

Le rose et le vert

Au jeu des associations sans réfléchir, si je dis "Le rouge et le noir", vous allez me répondre Stendhal. Par contre si je dis "Le rose et le vert", on dit quoi?....Marie-Claire Maison, Elle Déco, fraîcheur, jardin etc, etc.. Celui qui me dit Stendhal prépare forcément un thèse sur le romantisme ou bûche son bac ou est un petit malin.... Quoiqu'il en soit, il aura raison...S'il bûche son bac, il va sûrement déchirer car ce court roman est peu connu, Stendhal ne l'ayant même pas terminé avant de s'attaquer à la Chartreuse (de Parme..pas le Massif...bien que natif de Grenoble...). Je vous rassure , je ne suis pas une pointure en Littérature du XIXe mais la maisonnée étant très studieuse aujourd'hui, j'essaie de me rendre utile...Curieuse comme une marmotte, je suis allée voir ce qui se cachait derrière ce titre et ce que j'ai trouvé (peu de choses en vérité) m'a semblé finalement toujours très actuel... L'histoire d'une jeune fille fortunée à la suite d'un héritage qui voudrait qu'on l'aime pour elle....Une pauvre écervelée, menant grand train dans la capitale, la tête pleine de chimères.. Un roman bâti sur du rien, néant des actions, néant des sentiments..., un roman de la frivolité et du désengagement, un roman du virtuel.. Actuel, je vous dis. Une véritable héroïne de Chick lit qui parlerait en smiley et pousserait des cris devant des petites verrines en rose et vert, so cute..
Comme celle-ci par exemple, complètement achevée, elle.

Crumble de betterave

500g de betteraves cuites
70g de chèvre frais (Petit Billy)
2 gousses d'ail
Sel, Poivre au moulin
Crumble :
100g de farine
50g de beurre salé au sel de Guérandes tres, très froid

25ml d'huile de noix froide
Persil haché
Qq grains de fleur de sel
Luzerne germée
Cerneaux de noix

Couper les betteraavec en petits dés et mixer avec le chèvre et l'ail écrasé.
Assaisonner au goût. Réserver au frais.




Préchauffer le four à 220°C et préparer les miettes de crumble en mélangeant rapidement et grossièrement du bout des doigts la farine, le beurre très froid coupé en petit morceaux. Verser l'huile, émietter. Ajouter le persil et la fleur de sel. Faire cuire sur une plaque . Les miettes doivent être colorées. Laisser refroidir avant de préparer les verrines.


Disposer d'abord la mousse de betterave puis le crumble et la luzerne. Piler quelques noix.


J'ai essayé différents types de montage. Je préfère celui où crumble et luzerne s'entremêlent.
En cuisine comme dans la vie, mélange rime avec élégance.

5 comments:

Colette MARTINIQUE said...

Une très jolie présentation .....et tout se marie si bien ....bon dimanche .bise

Annellenor said...

Très sympa ce crumble, il faut juste que je commence à faire germer de la luzerne !!!
Merci pour ta participation !

Lydia said...

Ce crumble en verrine me plait beaucoup. j'adore les betteraves et les graines germées. Le contraste des texture doit être très agréable. Je retiens ta recette.

Ciorane la pauvresse said...

Le crumble cuit seul et refroidi, en voilà une bonne idée ! Et quand je pense que je ne mange la betterave qu'en salade, quelle banalité me dis-je en découvrant cette bien jolie verrine !

CFramboise said...

Merci à toutes

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...