Tuesday, July 8, 2008

4 garçons dans le vent


Quand je pars faire un tour en mer, je n'oublie pas mon paquet de pâtes. Je peux accessoirement emporter des lignes de pêche mais les poissons n'ont rien à craindre... Continuez à vous amuser les petites bonites, jolies dorades, thazards élégants et barracudas, sans nous narguer s'il vous plait!! On sait bien que vous l'avez vue notre petite ligne.... Mon capitaine préféré est un grand ami des poissons. Il leur fout la paix...

Mes histoires de mer sont donc des histoires de pâtes. Essentielles à la survie du marin. Et c'est pas nos 4 gamins partis régater à Lorient qui diront le contraire. "Des pâtes" sont leur cri de ralliement. Au petit déj, à midi, le soir, chaudes, froides, en salade. même ma salade de filles devient salade de régatier pour peu que je remplace le crabe par du thon. Les garçons fonctionnent en binaire, pour les pâtes c'est du thon pas du
crabe. Enfin, dans le moment je pense qu'ils les préfèrent chaudes les pâtes, quand je lis la température de l'eau "Là-bas"! C'est pas humain... 16°C peut-être 18°C.

Base des Internationaux de laser-Lorient( Crédit photos : CNL)
On voit bien que ça n'a pas l'air chaud!!
Et bien sûr, impossible d'éviter le contact.....glacé.....J'en ai des frissons! Mais, ne suis pas inquiète car je sais qu'ils ne vendraient leur place pour rien au monde. Trop heureux d'être là-bas, sur l'eau ensemble.
A manger leurs pâtes..Mais qu'est-ce qu'ils mettent dedans?
Ce qu'on trouve m'a dit le moussaillon....

Histoire de mer, histoire de pâtes donc! Cuisine de marin, cuisine de pâtes. J'ai connu mon marin préféré une casserole de pâtes au thon à la main..(Je vous l'avais dit, binaire...). Un truc assez spécial et
rudimentaire-une casserole-des coquillettes-du ketchup-une boîte de thon-une cuiller!... 2/3 d'eau douce, 1/3 d'eau de mer. Depuis, il consent à prendre une assiette....et aussi, à changer pour un pesto!! Parce que les thons, faut les laisser dans l'eau!


Pesto aux pistaches
1 gros bouquet de basilic
1 bouquet de persil plat italien

125g de parmesan

4 gousses d'ail
1 pot de ricotta
100g de pistaches

Poivre au moulin
Huile d'olive.
Pas la peine de vous prendre par la main. Il faut tout hacher finement. Au robot si on a. Moi je n'en ai pas. J'utilise une paire de ciseaux pour couper les herbes très finement. J'ai un truc donné par une copine libanaise quand elle préparait un taboulé. (Le vrai, celui tout vert avec très peu de bourghoul et des bouquets entiers de persil, coriandre, menthe.). On place les herbes dans un verre et on attaque à coup de ciseaux. C'est super. Ca va vite et ça défoule..Que des avantages! Ecraser l'ail, piler les pistaches (dans un sac avec un maillet...). Mélanger la ricotta et émulsionner au mixer (3-4 pressions pas plus) avec l'huile d'olive. On en met finalement assez peu, à peine 50ml.

Voilà, c'est prêt et en plus vous êtes zen!.





Bon vent

Mais pourquoi n'ai-je pas mis un pot de ce délicieux pesto dans le sac!!!

Des histoires de mer :

Des histoires de pâtes :

3 comments:

Colette MARTINIC said...

Ce petit pot de beurre vert me plait bien ....aie aie ...et oui il fait pas beau en face ....bonne journée ..bise

Ciorane la pauvresse said...

La ricotta dans le pesto, une idée fraîche qui me plaît bien. Et avec les pistaches, ce doit être un délice ! Pour les herbes hachées aux ciseaux, ma grand-mère faisait de même. C'est dingue, on faisait de la cuisine avant l'arrivée des robots ménagers...

CFramboise said...

@ Colette : une recette très légère
@ Ciorane : Et je le prouve...Mon mixer a déclaré forfait, se sentait trop seul..Il ne me reste que ma cuiller en bois!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...