Friday, July 18, 2008

Les bonnes raisons pour un cheesecake (comme s'il en fallait...)

Le dernier est rentré de Lorient avec, dans ses bagages, des petits gâteaux secs.
Hélas, nan! Pas de palet pur beurre ou de galette bretonne, faut pas rêver...
Il n'y allait pas pour faire du tourisme, vous le savez bien... Donc, dans le sac, les restes de l'avitaillement partagé entre les 4 garçons. Des biscuits proposés par un grand groupe de l'agro-alimentaire pour un petit-déj sain et équilibré, qu'ils disent, Messieurs L & U. Comme les marins ont préféré les pâtes ( Oui même le matin, des pâtes... Prenez en de la graine, L&U!!!...3h avant le début de la régate), les paquets sont restés intacts. A moi d'en faire quelque chose, sous peine de les voir s'éterniser sur mes étagères, vous savez que je ne supporte pas...


Une bonne copine, venue en vacances, m'a offert du Thé Matcha (C'est vraiment une bonne copine.). J'aime en boire et depuis le Chiffon Cake de Tomoko, j'ai envie d'essayer en pâtisserie. Mais je connais ma tribu, c'est un coup à devoir manger tout le gâteau, toute seule!!!! Et les filles du jeudi sont au quatre coins du globe....Franchement pas raisonnable...Je repousse de jour en jour....et boit du thé.


Hier, Ciorane de La cuisine de quat'sous a proposé une recette libanaise de Labneh. Tellement évident et intrigant que j'ai mis, sans attendre, 5 yaourts mélangés à 1 cuillérée de sel, à égoutter au frais. Comme Ciorane, je crains les contaminations (;-)) et j'ai utilisé des compresses stériles pour envelopper le laitage.

Le lendemain, la magie de la physique avait opéré et la préparation avait perdu environ les deux tiers de son poids en eau. De l'eau et sûrement d'autres oligo-éléments car le liquide était jaune séreux. Dans le fin tissu, une masse blanche compacte, épaisse, salée et très crémeuse m'a immédiatement fait penser à du cream cheese. (Je me suis demandée ce qu'on pouvait obtenir avec du yaourt à 0%).

Si je vous raconte tout cela, c'est que ce matin, j'ai trouvé que j'avais trois bonnes raisons de faire un cheesecake. Ca faisait longtemps que je voulais tenter l'aventure, repoussant toujours pour diverses raisons : pas le bon moule, pas les bons biscuits, quel parfum, les blancs en neige ou pas etc, etc, etc... Comme d'habitude, j'ai lu la littérature sur la blogM et j'ai bidouillé avec ce que j'avais sur mes étagères.
Pour le biscuit, j'ai pilé une vingtaine de gâteaux avec un reste (environ 80g) de miettes de crumble au chocolat ( clic). J'ai rajouté 2 c à soupe d'huile de sésame, 3 c à soupe de sirop d'érable et 1 poignée de graines de sésame. Pourquoi le sésame? Parce que Mercotte l'a fait , et que si Mercotte associe thé Matcha et sésame, hein, y a quand même de grande chance que ce soit une bonne combinaison.

J'avais pas de moule à charnière....Oui, vous avez remarqué, j'aime bien me mettre beaucoup d'obstacles. J'ai d'abord pensé utiliser un moule à tarte à fond amovible puis j'ai opté pour celui en silicone, plus facile pour démouler. J'ai, quand même, bétonné l'affaire en huilant légèrement (huile de sésame, jusqu'au boutiste) le moule et la bande de papier d'alu fabriquée pour la circonstance. L'histoire montrera qu'on pouvait s'en passer...de la bande...de l'huile peut-être aussi!


Les miettes de gâteaux bien tassées au fond du moule en une couche d'1 cm environ, j'ai voulu installer une couronne de gâteaux. Une vraie galère pour la faire tenir ...
Pour la crème, j'ai mélangé 2 oeufs avec 50ml de sirop d'érable. Toutes les recettes font peur...du beurre, du cream cheese, mais aussi de la crème fleurette quand ce n'est pas du mascarpone....
C'est trop
, Nan!!
Plus sobrement, j'ai fait fondre 4 carrés de chocolat blanc aux noisettes. Pourquoi, parce que c'était dans le paquetage du mousse..juste 4, pas 5. Fondu, je l'ai incorporé au mélange oeufs-érable avant d'ajouter le Labneh (Pesé 230g...Impressionnant quand onsait qu'il y avait 5*125g au départ...). Il me restait à incorporer le thé..1 c à soupe dissoute dans 50ml d'eau frémissante, et à bien mélanger. Sûrement pas assez car il restait des bulles. je n'y ai pas trop fait attention pensant que cela allait disparaître à la cuisson. Et bien, nan! Tant pis! Mais c'est moins joli. J'ai pris soin de goûter ce mélange. Ni trop amer, ni trop sucré. Juste.
Pour la cuisson, la littérature fait le grand écart. J'ai préféré celle de Tarzile qui proposait une cuisson longue à basse température : 1h à 140°C puis à four éteint, porte ouverte durant 5mn. A peine refroidi, je l'ai vite mis à réfrigérer durant quelques heures, avant de démouler.

Evidemment j'étais déçue de voir toutes ces bulles et j'aurais pu masquer par un glaçage, comme je l'ai lu, mais je tiens à rentrer dans ma doudoune dans une semaine...
De toute façon, la présentation était compromise car la couronne de petits gâteaux n'avait pas tenu le coup et s'était affaissée d'un
côté. Curieusement d'ailleurs, dans un élégant mouvement, tous penchés dans le même sens, sous l'effet d'un puissant blizzard dans le four...la ventilation peut-être. C'était une idée prise sur le blog "Le carrefour" mais inutile car je n'avais pas assez de crème (ce qui a sûrement aussi empêcher la bonne tenue de l'ensemble). C'est pour cela que je ne vous présente pas ce cheesecake dans son intégralité...je tiens à ma réputation!!!
Un jour, peut-être dans une Récap qui pourrait s'intituler "Les
heures noires de Cuisine Framboise". Si la BlogM' a de l'humour, on pourrait faire un jeu dans le genre....


Les filles ont trouvé cela juste bon. Elles ont bien apprécié le goût du thé qui arrive sur la fin mais attendaient autre chose qui ne venait pas. Un manque! (Quant aux garçons, no comment!!!) Moi je vais vous dire ce qu'il manque..C'est du GRAS..... C'est le genre de gâteau où il ne faut pas jouer petit. Ce cheesecake n'est pas la descente aux enfers espérée....car il est trop light. Point barre!


Ca n'envahit pas le palais, avec cet afflux de salive..Bon, vous savez comment ça doit faire... L'association sésame, blé complet, Matcha est parfaite, on a un début de palpitation grâce à la texture apportée par le chocolat blanc mais c'est très fugace..Et après, pftt, ça disparaît. On pourrait dire que d'une certaine façon, j'ai réussi mon coup, il est très japonisant...ou nipponisé....Tout en retenue.


Les blogs visités :


6 comments:

marie-claire said...

Le cheesecake est un de mes fantasmes culinaires. Je ne me suis jamais encore sentie capable de me lancer, craignant l'échec direct à ranger dans mes propres "heures noires". Voilà un défi de plus.
D'ici là, une fois que je serai redescendue sur terre (j'étais en haute montagne) je répondrai au tag dont je suis bien d'accord : c'est une super occasion de découvrir de nouveaux blogs, dont l'horizon est infini... vu de notre petite île (allusion humoristique à ton jeu que je n'ai pas oublié)
Amitié

Ciorane la pauvresse said...

Quel beau voyage, ce labneh libanais qui part au Japon via la Martinique !
Perso, je le trouve très joli ton cheesecake. L'association brun - vert tendre est appétissante et les petites bulles, c'est la touche "artisanale". Et surtout, ton cheesecake n'a pas ce côté plâtreux qui me rebutait dans ceux que j'ai goûtés.
M'aurais-tu convaincue d'entrer dans le monde des cheesecake ?

Mercotte said...

Belle manière de reconvertir on va dire , les restes !
Juste pour info la reine des cheese cakes avec un super dossier c'est loukoum de "beau à la louche"

Heu...mon sésame il était noir, un goût très différent et bp plus particulier que le doré !

CFramboise said...

Merci Mercotte pour l'info, j'irai voir ce blog. Il me semblait que l'un des deux biscuits était au sésame blond!! Y a pas des petits grains dorés sur le dessus?!!;-)
@ Marie-Claire et Ciorane : Lancez-vous, c'est pas si terrible de se planter, ça fait avancer... Et d'ailleurs au bout de 24h c'était bien meilleur!!

marie-claire said...

Je me suis donc lancée ce matin, après avoir longuement lu le passionnant dossier de Beau à la louche (merci Mercotte !)... pour finalement faire autrement. Je me suis décidée pour un cheesecake sans cuisson comme on le fait en Irlande. Mais j'ai ajouté le lemon curd de Loukoum.
Je vous montrerai tout cela quand j'aurai goûté (j'attends 24h comme Claudia le préconise) et fini les articles qui me permettent de rester encore un peu sur les hauteurs d'Auxois.
Décidément, qu'est-ce que vous ne me faites pas faire .... en cuisine ! Comme j'aime votre compagnie !

Marmitedecathy said...

Je découvre ton article en rentrant de vacances
et je confirme ce que tu dis dans ta conclusion , pour faire un bon cheeesecake, in ne faut pas faire petit bras et lésiner sur la graisse!
mais j'avoue quand même que les quantités peuvent faire peur
Sinon pour êttre plus constructive, j'ai essayé plusieurs mélanges et je trouve que celui qui va le mieux
c'est le mélange Ricotta-St Moret ou ricotta-cottage cheese, çà donne une consistance incroyable

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...