Sunday, July 6, 2008

Repêchage


Evidemment, j'avais quelques restes. Pas trop. Quelques pétoncles, quelques crevettes.
Plus de crumble ni de tarte choco par contre!!! Gourmands!!!.

Et puis pas trop de temps pour cuisiner car c'était le moment de s'occuper du dernier qui partait là-bas, dans le froid, le vent, les embruns. En Bretagne....
Pas la peine de hurler, je plaisante! J'adore ce coin, entre Lorient, Baie de Quiberon et Vannes... Kouign
Amman, crêpes, beurre salé, cidre, marées, goélands, vélos, bulots, araignées.... Je pourrais y vivre.
Enfin c'est quand même avis de grand frais et je ne regrette pas d'avoir chargé en polaires.
Chaussettes, pull, lycra, bonnets, écharpes...Tout polaire!

Les vacances, quoi! Il part là-bas.
Là-bas est l'expression couramment employée et comprise pour désigner la métropole, ici en Martinique. On ne dit pas "Je pars en métropole" on dit "Là-bas". On sait où !

Un jour, Anne de Papilles se demandait que faire avec ses pétoncles et autres fruits de mer. Je lui avais proposé deux recettes : pétoncles au jus d'orange et une tarte aux fruits de mer.
Pour liquider les pétoncles, je me suis inspirée de cette recette de tarte. C'est assez simple, une pâte brisée, des fruits de mer rissolés avec des échalotes, un appareil type quiche avec un peu de bisque de homard et parfumé à l'estragon.


Tarte aux pétoncles
J'ai préparé une pâte à base d'huile d'olive (100ml) avec moitié farine T150(125g), moitié farine T65(125g). On rajoute du sel et 100ml d'eau chaude. 3 coups de cuiller en bois et c'est prêt. Effarant, magique. Façonnable avec la paume de la main très facilement.
Il devait resté 200g de pétoncles à jeter dans une poêle où rissolaient 2 échalotes hachées.
Sur la pâte. Zou!
3 oeufs, un peu de crème fraiche épaisse, la sauce des pétoncles, 3 c à soupe de purée de tomates (Nan!
J'avais pas de bisque en réserve, j'ai pas de réserve!), et 2 c à café de vinaigre balsamique!
Pourquoi ? Parce que je trouvais cet appareil trop, comment dire rose, un rose berkk! peu appétissant, assez cul de singe pour dire vrai. Le balsamique a bruni le tout et se mariait bien avec la sauce sucrée au jus d'orange. Verser sur les pétoncles. Cuire 35mn à 180°C.

Tip-Top

J'aurais pu ajouter les crevettes sauf que j'ai préféré les picorer à froid, à la croque au piment, avec des lamelles de gingembre confit, en trempouillant dans une sauce aigre-douce en regardant les bateaux dans la baie. C'était bien!

Crevettes pimentées.
Les crevettes sont de Guyane, surgelées certes mais de Guyane et de nulle part ailleurs.
Marinade :
Sirop de canne -Vieux rhum -Piments végétariens ou lampions (les forts)-Gingembre frais haché -Ail écrasé -Jus de citron vert -Bois d'Inde-Sel
Laisser quelques heures au frais. Puis les embrocher par 3 et griller au BBQ.


Une brochette dans une main, un ti-punch dans l'autre. Une belle manière de prendre l'apéro! Comme je l'ai expliqué dans mon précédent billet, n'ayant pas eu le temps de couper du bois pour le barbec, j'ai déposé les crevettes sur une plaque allant au four et les ai passées au grill. Cela a plu aussi!!

L'air de rien, vous avez 4 recettes dans ce filet. Bonne pêche.!!
Je vais de ce pas le déposer à La Table Monde pour le jeu 1001 escales : Un tour en mer parrainé par Patrick de Cuisine de mer

7 comments:

Colette MARTINIC said...

Je te pique tes recettes ....bonne journée bise

auntie jo said...

ta recette me plait beaucoup!! très!!

Brigitte said...

ici on dit "en face" comme quoi !!
next time, embroche tes shrimpettes sur des tiges de citronnelle c'est encore plusss mieux
erreur réparée chez moi, merci ;-)

CFramboise said...

Fais comme chez toi Colette.
Bonjour Joelle, elles sont épatantes et la prochaine fois je ferais comme dit Brigitte, toujours de bon conseil!
Ok va pour la copine d'en face, alors!!

Alice said...

Toutes tes recettes sont appétissantes : Alors je vais prendre un p'tit punch avec des crevettes pimentées , puis un part de tarte aux pétoncles (je note ta pâte express) avec une bonne salade et enfin une tarte choco-café .Merci pour toutes ces recettes ensolleillées .. ah oui la tartinade aussi j'en veux!

marie-claire said...

C'est partout pareil ... Quand je vivais en Alsace j'entendais dire que je venais "de l'intérieur". Comme si j'étais originaire d'une autre planète. Je vais pas récrire le billet que j'ai fait sur le sujet le 29 mai ... Le jeu des iles arrive à point nommé pour désenclaver les esprits ! Cela donnera de l'air pur. Et je le dis avec espoir et sans moquerie.

CFramboise said...

@ Alice : Alors bon appétit! Bienvenue dans ma cuisine
@ Marie-Claire : Moi je le prendrais plutôt comme un constat.Signifier les différences ne veut pas dire rejeter. Il faut rester optimiste.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...