Saturday, February 28, 2009

Chroniques des temps de grève #22... Madame rêve

On ne sait plus quoi penser....France-Antilles a titré "L'accord imparfait"... On ne dira pas que les négociations sont au point mort... (170 euros de revalorisation sur les salaires jusqu'à 1,4*smic, c'est déjà pas mal...) mais il y a comme de la rupture dans l'air... Ils font table à part... Très mauvais ça... Quand chacune des parties opposées négocie dans une pièce... Pas très pratique pour se comprendre et arriver à un accord... Non?! Les élus sont les médiateurs et font la navette...
On n'est pas rendu...
Alors, évidemment, ça met une drôle d'ambiance car, dans le fond, on a bien tous pensé que la vie pourrait reprendre son cours avec la fin des vacances...

Sans aller jusqu'à se dire que la grande distribution reprendrait ses droits mais bon... un peu quand même... Un peu qu'on en rêve... L'Ecureuil rêve de pâte de noisettes, La Puce de crème..hydratante pour ses gambettes (Rêve de filles), le Tendre de chocolat ( et il n'est pas le seul, j'en connais un bon nombre qui croquerait bien dans un carré de chocolat noir... )
Et moi je rêve de
graines, de quinoa, de farine complète. De farine complète pour refaire une tarte au chou, inspirée du blog de la Betterave Urbaine... Dans l'idée, c'était pareil, une tarte fond de frigo... Sans oeuf ni yaourt, avec de la moutarde en grains et du tahin.. Je rêve de la refaire et de vous la montrer : un chou pommé qui s'abimait, de vieilles feuilles de salade, une pomme picorée.. La Puce l'a terminée au petit déjeuner. Pas eu le réflex.. non réflèxe..Faut pas rêver...

Si je vous raconte ça, c'est pour dire qu'on n'est pas malheureux. Que s'il faut continuer, on peut le faire... Personne ne meurt de faim, le pays est calme...
Les bateaux vont

et viennent....
Il y a juste une lassitude. L'angoisse aussi de voir l'économie (déjà bien en difficulté) du pays s'effondrer, l'envie de voir si les prix vont vraiment baissés... Sinon ça va... On a l'essentiel...
Même du beurre.. Du beurre "La vache noire", du beurre en conserve...

Les gens de bateau connaissent... J'en ai trouvé... J'attendais patiemment d'en avoir pour refaire les pains hamburgers de Gracianne, parce qu'elle m'avait convaincue... Après, ce fut la levure qui vint à manquer.. Une copine m'en a donné, puis une autre... C'est bien les copines..
Les pains hamburgers de Gracianne
200g de farine ordinaire
1 c à café de levure de boulanger sèche, instantanée

A peine de sel car le beurre est salé (ca tombe bien je n'ai plus de sel...)
1 c à café de sucre de canne

7g de beurre demi-sel "La vache noire"
60ml d'eau tiède
60ml de lait
1 oeuf battu (petit-une partie dans la pâte, une partie pour le glacage)
La méthode : ICI
J'en avais fait sans beurre au début de la grève... Ceux-là en ont... Il y a comme un progrès, non!
Uniquement pour les ingrédients... Car pour la façon, je ne suis pas encore très satisfaite de mon pétrissage (à la mano). La pâte a bien triplé de volume mais la seconde levée était moins spectaculaire et ils étaient un peu compacts.
Pas de Map, pas de robot.. Il me faut apprendre à pétrir mieux que cela. La pâte était collante, un peu trop. Je pense qu'il y a aussi une question d'humidité, de qualité de farine aussi peut-être... Mais j'adore le goût. Ce goût est parfait. Et bien que la mie soit un peu trop serrée, ce bun est d'une légèreté....

On l'a joué classique. Hamburger... Salades, tomates, oignons confits, pickles... Pas de cheese.. Certains étaient déçus.. C'est vrai, ça finit par manquer cette horrible tranche orange toute molle...
Allez, on est plutôt bien....
En fin d'après-midi, j'ai allumé la radio.. J'ai entendu une voix... tremblante... qui remerciait pour un prix... je la reconnaissais et en même temps, je ne l'imaginais pas si volubile, si expansif.. c'est comme si c'était lui et pas lui.. Dans sa voix si fragile et joyeuse à la fois, j'entendais une terrible envie de vivre... A quelques intonations, j'ai su que c'était lui... Après mon esprit a vagabondé, je ne sais même plus s'il a chanté... Depuis j'ai cette chanson dans la tête... Madame rêve et toutes les autres..
Je n'avais pas vu les années passer....
Quand il chante, sa voix est restée la même.

9 comments:

Botacook said...

Ces petits pains sont très appétissants, une fois qu'ils sont faits, on ne met que du frais et du sain dedans et on obtient un burger à se damner... je pourrais bien en faire un de ces 4!
J'ai précisé dans ma recette que le thé que j'ai utilisé est du sencha :)

betterave.urbaine said...

tiens... c'est vrai qu'il a vieilli. je ne me rendais plus compte, non plus. c'est toujours beau cette chanson... les suivantes aussi. vive l'ami bashung, et merci pour ce beau clip souvenir.

Hélène (Cannes) said...

Tu es la reine de la débrouille ! ;o)
ça y est, on est rentrés ! C'était juste génial ! ;o)
Je vais remonter le temps et m'informer grâce à toi de ce qui s'est passé ces jours-ci ! Moi, en vacances, je ne veux être au courant de rien ...
Gros bisous
Hélène

Miss Diane said...

Elle garde le moral la Claudia et elle sait tenir le fort! Patience, ça achève! Je l'ai vu aux nouvelles...

Je t'envie pour ces jolis pains à hamburger! Ahhhh.., si je pouvais...

marie-claire said...

Pour ce qui est du moral et du courage je suis béate d'admiration devant celui de Bashung (et d'autres qui comme lui restent debout et assument leurs engagements contres vents et marées).
J'espère que l'ovation qu'il a reçue vendredi soir lui a donné des forces pour continuer le combat.
Alors rêvons ...

Brigitte said...

Héhé amusant de revoir le beurre "temps des grèves", j'en avais toujours au cas où...
Déjà ton anniversaire de blog ? le temps file, file...
Longue vie à ton blog, si varié, si riche, si vivant !

Cuisine Framboise said...

Botacook, je vais retourner te lire . je garde ta recette pour la saison des mangues.
Betterave : Un très vieil ami, tu as raison, toi si jeune!
Hélène : De vraies vacances alors.
Diane : Oui ça achève et je pense que ca valait le coup. Baisse des prix, 200 euros d'augmentations.... pas rien. Yes, we can, genre!
Marie-Claire : Bayon a écrit une merveille de texte sue l'ami Bashung. http://www.liberation.fr/culture/0101309448-vive-bashung
Brigitte, c'est quand qu'on est grande?;-)

Gracianne said...

C'est deja ton blogversaire Claudia? joyeux bogversaire alors, blog colore, et bonne continuation.

Sont jolis tes pains, malgre tes critiques :) je n'avais jamais vu de beurre en boite, a part du ghee, mais ce n'est pas le meme gout.

Bashung, quelle tristesse de le voir ainsi, samedi. Lui qui etait d'une telle force en concert.

Cuisine Framboise said...

Gracianne, j'aurais dû avoir 5 pains pas 4... Mais je crois qu'aujourd'hui ca va marcher. Merci pour tes encouragements.. Mon rêve aurait été de revoir Bashung encore une fois...
Eh! oui un an déjà...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...