Tuesday, February 17, 2009

Chroniques des temps de grève #10

Au-bas de la colline où je vis, il y a une station-service Texaco. Texaco... comme le roman de Chamoiseau. Un jour sur deux en ce moment, la file d'attente des voitures s'étire d'un virage à l'autre. J'entends la sirène des voitures de gendarmes qui organisent le trafic. Un peu stressant, troublant. Les gens vont passer ici plusieurs heures. C'est extrêmement calme, résigné. Ils cherchent l'ombre sans pouvoir vraiment se poser, s'installer dans l'herbe pourquoi pas... mais il faut avancer centimètre après centimètre.
Encore deux barrettes et je rejoindrais cette file, un matin. Je relirais Texaco, ce roman de la révolte. On dit que c'est le roman de toutes les espérances, de toutes les désillusions, de toute l'amertume du peuple antillais, depuis l'horreur des chaines jusqu'au mensonge des politiques de développement moderne.



J' y songeais en râpant un navet long, un navet peyi un peu comme un radis blanc. Je n'ai jamais vu de daïkon, ce radis blanc japonais. C'est peut-être comme cela. Je l'ai préparé comme j'ai vu servir dans les restaurants japonais (de Paris... Bientôt je saurai mieux). On vous sert en même temps, la soupe miso, un plat de poisson cru et de riz et une salade. Au Japon c'est une salade de daikon mais j'ai l'impression qu'en France on sert plus souvent une salade de chou. J'ai lu qu'il n'y a pas d'ordre, qu'on va d'un plat à l'autre. Qu'il faut essayer de tout terminer en même temps. J'aime assez.



Salade de navet long
A préparer quelques heures à l'avance sur les conseils de la patronne d'un bistrot niçois.....
2 navets longs, blancs
2 c à soupe sauce soja japonaise (sucrée)
2 c à soupe de jus de yuzu (classiquement c'est plutôt du vinaigre de riz)
Graines de sésame
Piment en poudre "House Nanami"
C'est un mélange de piment, peau de mandarine, sésame, poivre japonais, graine de chanvre, algue séchée, grain de pavot.



Peler les navets. Les râper à l'aide d'une grille à gros trous.
Préparer la sauce. Verser. Mélanger. Réserver au frais quelques heures. Au moment de servir saupoudrer de "House Nanami".




Il y a le goût légèrement piquant du navet, la douceur da la sauce sucrée, l'incroyable parfum du yuzu entre mandarine et pamplemousse...
Je prends un bol, je regarde l'Ecureuil tirer des bords sur la mer bleue. J'oublie Texaco.

7 comments:

Hélène (Cannes) said...

Oui, prends bien des notes car la cuisine japonaise, ça e plaît de plus en plus ! ;o)
Et puis bon courage pour supporter cette terrible galère !
Bises
Hélène

Babeth59 said...

la cuisine japonaise ce n'est pas vraiment mon truc....pour l'instant....mais juste un petit mot pour que tu puisses voir qu'en metropole on n'oublie pas ceux de "là bas"....bon courage!

nathalia said...

Tiens chez toi, il y a des files de voitures aux stations services ?? Hé ici en Guadeloupe, nous avons dépassé ce stade ..... toutes les stations sont fermées et les autres commerces aussi..... J'espère pour toi que tu n'arriveras dans la situation dans laquelle nous nous trouvons!!! A part cela, super idée ta recette avec le navet peyi, je vais tenter très rapidement, merci à toi.
J'ai vu que tu fais une pub pour le Tendacayou .........hé bien j'y suis allée et c'est un Pur Bonheur. Les cases dans les arbres sont magnifiques, Sylvie y a fait une déco très adaptée et puis sa table d'hôtes est une petite merveille. C'est vraiment une adresse à divulguer à tous.
Bon courage à toi
Nathalia

Cuisine Framboise said...

Bon courage Nathalia. J'espère également que le calme va vite revenir en guadeloupe.. Ici, l'économie est bmoquée mais la situation reste sereine, assez calme. je ne comprends en effet pas pourquoi ces files d'attente puisque des accords ont été passés pour que les stations soient approvisionnées à tour de rôle. les gens reviennent même s"ils ont un réservoir à demi rempli...
Ce n'est pas une pub pour Tendacayou. J'ai le livre de recettes et je m'en inspire. quand c'est le cas, je le dis et j'ai rassemblé toutes les recettes. Tu peux cliquer sur la photo!Il n'y a pas de pub sur ce blog.

nathalia said...

Oh autant pour moi, effectivement je n'avais pas fait attention, il ne s'agit pas de pub, désolée. D'ailleurs, moi aussi j'ai le livre Tendacayou, il m'est très utile.
J'espère que la situation restera sereine pour toi et qu'elle ne chavirera pas.
A bientôt avec plaisir pour lire et tester tes belles recettes.
Merci de les partager avec nous.

Brigitte said...

Tu vois que c'est bon ! j'aime bien ta petite touche perso
n'attends pas la dernière barrette quand même, le fond de cuve ce n'est pas bon pour le moteur :-)
bises

La fourmi said...

Super cette recette, je vais essayer ça la prochaine fois que je fais des makis.
Le Daikon, je ne crois pas y avoir gouté, mais j'en ai vu sur les étals du 13e parisien, et bien ça ressemble à notre navet long, mais beaucoup beaucoup plus gros, ils doivent bien faire 50cm de long minimum.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...