Monday, November 10, 2008

"Shortbread Cookies" from Madinina

Ce matin, la lecture d'une dépêche dans Libé a confirmé qu'une chronique Vendée Globe avait toute sa place sur un blog culinaire. "Les marins du Vendée Globe se remonte le moral à l'huile d'olive..." Je vous invite à le lire , . On y passe en revue les petites manies des voileux et on apprend qu'il leur faut entre 5 et 7000 calories (J'aimerais bien avoir besoin de 7000 calories par jour....) en fonction de leur position sur cette bonne vieille mer.... Je trouve bien dommage qu'il ne puisse emporter de beurre car à coup sûr les Shortbread Cookies que je viens de préparer leur seraient plus utiles qu'à moi, qui suis là, dans mon hamac...


Il y aura bientôt une semaine, l'incroyable se produisait, on n'y revient pas. Et avant ce duel, avait eu lieu une bataille encore plus dantesque (Si!Si! Ca rigole pas...) entre les deux First Lady potentielles. Vanessa de Confiture Maison le raconte très bien,et dit aussi comment après un échange de mails enthousiastes suivant l'élection d' Obama, je l'ai convaincue ( je n'ai pas eu à beaucoup forcer!!!) qu'il fallait qu'elle s'y colle.... Parce qu'elle sait y faire et que c'était une bonne façon d'avoir un avis objectif sur la saveur de ces fameux cookies!!!
Evidemment après avoir autant insister, il aurait été mal venu de ne pas faire une tentative d'autant que Vanessa comme à chaque recette publiée nous prend vraiment par la main...
Si je savais pouvoir compter sur le parfum incomparable de mes petits citrons verts, c'était une autre histoire pour trouver une orange parfumée digne de figurer dans cette recette. En Caraîbe les oranges sont vertes, et souvent fades. En tout cas je doutais pouvoir récupérer un zeste bien parfumé. Ici on trouve des oranges amères,utilisées pour le shrubb ou les marmelades bien plus savoureuses mais point de cela ce matin sur les étals. Hier, j'en avais vues à la pépinière mais hier c'était hier... J'ai vu également un combava chargé comme un sapin de Noël à 300 euros le plant... mais je m'égare.. Point d'orange donc, mais associer cannelle et coco au citron vert et l'essence d'amandes amères m'est apparu comme une évidence. Des parfums que l'on retrouve dans le Mont-Blanc, une merveille antillaise.


Voici donc le West French Indies Shortbread Cookie, une tuerie si j'en crois la tribu.
J'ai suivi la méthode de Vanessa. Je ne m'explique pas d'ailleurs pourquoi je n'ai obtenu qu'un carré de 20cm de côté et beaucoup moins de cookies, une douzaine......
165g de beurre doux mou
125g de sucre de canne (roux, je n'en ai pas d'autre ou alors vanillé mais cela introduisait un parfum supplémentaire..Too much, Nan?!)
1 jaune d'oeuf
1/2 c à café d'essence d'amande amère + 11/2 c à café d'eau
1 c à café de zestes de citron vert
1/2 c à café de cannelle en poudre
210g de farine ordinaire
1 pincée de sel
Noix de coco râpée et cubes de papaye confite
1 blanc d'oeuf + 1 c à soupe de sucre de canne;
Préchauffer le four à 160°C. Fouetter le beurre ramolli et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit crémeux et léger. Contrairement à Vanessa, je n'ai pas de robot et utilise ma cuiller en bois.. Heureusement il faisait bien 25)C dans ma cuisine, le beurre s'est laissé faire sans résistance. Ajouter le jaune d'oeuf, le zeste de citron, la cannelle et l'essence d'amandes amères et l'eau. Ajouter la farine et le sel et continuer à battre jusqu'à ce que la p^te se rassemble. Il n'a pas été nécessaire de rajouter d'eau.
Etaler sur une feuille siliconée ou sur du papier sulfurisé à l'aide d'un rouleau à pâtisserie légèrement farinée. J'ai obtenu un carré d'environ 20 cm de côté.
Badigeonner de blanc d'oeuf battu puis saupoudrer de noix de coco râpée et disperser des cubes ciselés de papaye confite et un peu de sucre roux.
Enfourner pour 25mn (j'aurais pu laisser 5mn supplémentaires ) puis laisser 15mn dans le four éteint entre-ouvert. Découper en carrés et laisser refroidir sur une grille.
Cette version tropicale est un enchantement, je n'ai pas peur de le dire. Un cookie délicieusement fondant à l'intérieur et croustillant en surface aux parfums vraiment bien équilibrés. Le citron est présent et tonique. L'amande se mêle divinement au beurre, ce qui a fait croire au dernier de la tribu que cette onctuosité était due à de la pâte d'amandes. La cannelle arrive ensuite, discrète .

Je suis ravie de cette tentative. Un petit biscuit facile à réaliser. Trop facile même , quelque chose qu'on pourrait préparer souvent, trop souvent.... Vraiment pas raisonnable.....
Vraiment un truc de malade, tiens comme de passer le Cap Horn.

6 comments:

Miss Diane said...

Je salive devant ton biscuit et je vais quand même de ce pas chez Vanessa. C'est ça quand on et gourmande...

valerie said...

jolies photos pour une jolie recette
bonne journée
val

Cuisine Framboise said...

Merci Valérie
Oui Diane, vas-y les siens sont très beaux et complètement First Lady!!!

Ciorane la pauvresse said...

Tu racontes avec tant de gourmandise cette recette que je vais avoir du mal à résister....ma balance risque de se plaindre....

Cuisine Framboise said...

Comment ça? Tu tournes pas à 7000 cal/jour?!!!!;-);-)

confituremaison said...

Voila, c'est ca le probleme, c'est trop trop facile, ca en devient dangereux! Quelle version , Mme Obama n'en reviendrait pas! Bon, je ne sais pas , j'en ai eu 15 il me semble... surement plus petits que les tiens. De toute facon, ils etaient trop petits!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...