Wednesday, November 12, 2008

La croisière s'amuse... pour l'instant

Crédit photo : Vendée Globe
Ca sent les vacances du côté du Vendée Globe. Sortis de la lessiveuse gasconne, les marins font le ménage et le linge sèche , ça rêve sous le clair de lune...Pour exemple, ce message du skipper A. Boissières : « La femme de ménage est passée dans la véranda ; elle a tendu le linge. La lune éclaire bien les voiles et c'est une belle nuit à vivre en mer; quelques cargos, quelques dauphins, un peu de musique...Bref c'est top. »

Oueps! Il manque un bon petit plat, nan?! Je suis sûre qu'il y a le temps pour améliorer le quotidien
Un Minute de fruit à pain par exemple qui comme son nom l'indique est d'une rapidité qui n'a d'égale que sa simplicité. On prend un beau fruit à pain (Remenber, le Bounty...Si c'est pas une histoire de marins ça!..). . On retire le centre , on épluche et on coupe en gros morceaux. On le fait cuire dans un grand volume d'eau bouillante salée durant 40mn environ.
Un peu de crème fraîche (environ 15cl), un morceau de beurre salé (20g) et on écrase grossièrement les morceaux pour en faire une purée. On ajoute qq cives finement hachées, un peu de poivre et du thym émietté. Et on peut déguster aussitôt.
C'est déjà très bon.


On peut et là c'est franchement top étendre cette purée dans un plat à gratin, saupoudrer un mélange de parmesan, piments végétariens hachés et muscade et glisser au four quelques minutes.
Ok ...y a pas de four à bord... Juste un réchaud et un évier lilliputien.
Quel dommage. C'est vraiment excellent!


C'est assez étonnant car cette purée bien que très compacte n'est absolument pas étouffe-marin.
Alors je sais vous allez me dire que vous, vous avez le four mais pas le fruit à pain. Pas de panique, ça peut se faire avec de la patate douce ou de l'igname jaune (On trouve des cultures d'igname du côté de la Loire)
Encore une recette inspirée du livre Tendacayou, une vraie mine. Je retiens surtout l'idée de mêler les cives finement ciselées crues au dernier moment. Un peu comme on utiliserait de la ciboulette. Ca change tout.

Et puis il y a ces marins qui ont fait demi-tour (démâtages, avaries) pour rentrer au port et ... rester. Ils ont le regard perdu au loin. Les rêves s'envolent. Il n'y aura pas de
cap Horn à passer...

L'histoire du fruit à pain en Martinique, c'est ICI.


5 comments:

Gracianne said...

oui, mais c'est le fruit a pain qui nous interesse nous, on veut gouter :)

Au fait, quelqu'un me parlait ce matin de fruit du jaquier. Vous avez ca chez vous?

Cuisine Framboise said...

Le jacquier est un cousin . Bizarrement on ne le rencontre pas tellement dans la cuisine antillaise, je ne sais pas pourquoi. C'est plutôt un fruit qu'un légume. Il est curieux à voir car les fruits pendent du tronc de l'arbre... A mon avis Brigitte de Café Créole(pardon Melrose Café... )en sait plus que moi. Je ne l'ai pas goûté.

ciorane la pauvresse said...

Pour ceux qui préfèrent les voyages sur terre ...

Colette MARTINIC said...

Excellent le fruit à pain ...J'adore ;Pour le jacquier c'est un fruit ,on n trouve en GUYANE .Son odeur est un peu forte mais C'est délicieux ....Biz et bonne journée ...

mayacook said...

Ca m'a l'air extra.....

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...