Saturday, December 20, 2008

Les voisins

L'autre jour, la voisine du virage d'à côté est passée nous voir. Elle revenait de là-bas, quelques jours passés auprès de sa fille, la copine du virage d'à côté. Elle avait vu le Nounours aussi , venait nous raconter. Elle l'avait trouvé, bien très bien, même . Ces mères, toujours à s'inquiéter. Elle est comme moi, alors on parle, on parle encore de leurs doutes, étonnements, découragements parfois. Tout y passe, le froid, les vitamines, les vitrines de Noël ( Qd les enfants des îles découvrent les illuminations, ils ont 10 ans pas 18...), les cours, le salon nautique un peu, le concours, les vacances, l'après concours, l'avant concours, souffler un peu, revenir, rester, travailler encore et encore...
Le temps passe sous le porche vite, trop vite. Vient dîner, on parlera.

J'aime assez quand ça se passe comme cela. On ne changera rien au dîner, tout juste un petit dessert. Un shortbread Cookie, le dernier au Matcha. je sais qu'il plaît. Sinon j'ai bien assez de crevettes, j'espère que ce sera bon, encore une recette Tendacayou, des crevettes flambées dans un punch au gingembre préparé le matin.
Ce sera sans photo.. Pas grave, vous avez la recette. Le principal.

Crevettes au punch de gingembre
D'après S. Clément-Tendacayou
Préparer le punch avec 15cm de gingembre frais (100g environ), 4 c à soupe de sucre de canne, 250ml de rhum blanc agricole , 1 gousse de vanille (facultatif). Râper le gingembre le mélanger aucre et au rhum. Réserver.


Pour 6
1kg de crevettes de Guyane (pour moi crues surgelées)
3 c à soupe d'huile d'olive
3 c à soupe de soja
4 cives
Poivre au moulin
50cl de lait de coco.
Faire chauffer l'huile dans un grande poêle. Y faire revenir les crevettes, 2mn de chaque côté. verser 250ml de punch, flamber. Ajouter la sauce soja et le lait de coco. Baisser le feu et laisser cuire 5mn. Rectifier l'assaisonnement. Rajouter les cives.
Servir avec une poélée d'épinards et avocats.
Je n'avais pas d'épinards. J'ai pris un chou chinois.

L'avocat grillé était trop mûr, c'était pas terrible (on a bien ri, on est entre amis... Par contre, le chou chinois poivré sucré était un délice.

Ils avaient apporté une bouteille de vin bio.

Je raconte ça car j'aimerais bien en parler, des pesticides. Je ne suis pas écolo, mais ça j'aime vraiment pas. Ca nous empoisonne ici, le chlordécone et puis un autre aussi . Et là-bas c'est pas mieux sur les pommes, les raisins. Ca m'étonne qu'on ne parle que du raisin de table jamais du vin? Quand est-t-il du vin? Combien de ugramme par bouteille. Je me renseigne et je vous dis.

2 comments:

Ciorane la pauvresse said...

Le vin ? Je crois que pour l'Europe, c'est grosso modo 3,15% de la surface cultivée et 15% des pesticides utilisés... A consommer avec modération !
Quand à tes crevettes, j'aurais aimé être à leur place et me délecter de ce délicieux punch. Tu sais recevoir, toi ! Même les crevettes.

Anonymous said...

Tu sais, Eric(Godard) l'ingénieur sanitaire le dénonce depuis 1990, l'usage du chlordécone en vain
Celui làmême quia "osé" parler du mercure en Guyane....on l'a Mu..(pas muselé) TE !! va comprendre
I bon cwevettes :-)
bon vol, bonnes retrouvailles, bonnes fêtes
brigitte qui n'arrive pas à se "loguer"

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...