Wednesday, October 29, 2008

La courge dans tous ses états

« L’artichaut et la salade,
L’asperge et la pastenade,
Et les melons tourangeaux
Me sont herbes plus friandes
Que les royales viandes
Qui se servent à monceaux. »
Ronsart

"Depuis que les omnivores que nous sommes les mangent et les cultivent, l’histoire des légumes se confond avec celle des hommes. Elle nous raconte l’invention et les progrès de l’agriculture, les inégalités sociales qui distinguent le pauvre qui n’a que des légumes pour se nourrir, du riche qui ne s’en sert que pour accompagner la viande. Elle nous raconte aussi la découverte d’autres continents et les voyages qu’ont fait la tomate, le poivron, le haricot où la pomme de terre venus d’Amérique pour arriver un jour sur nos tables. Les légumes y sont aujourd’hui si nombreux qu’on oublie à quel point leur goût nous manquerait si nous n’avions plus à manger que de la soupe en poudre, du maïs transgénique, de la pomme de terre lyophilisée, des tomates sans saveurs, ou, plus de tomates du tout. Comme dans ce film de Science Fiction où en guise de légumes, on ne mangeait plus qu’un produit étrange : le soleil vert."
Extrait de l'émission 2000 ans d'Histoire-P. Gélinet- France Inter 29/10/08



Rhâââ....Pourquoi qu'elle raconte cela? Parce que dans cette émission (que vous pouvez podcastez sur le site de Radio-France, on y parlait Histoire des légumes avec Evelyne Bloch-Dano qui vient de publier La fabuleuse histoire des légumes. On y évoqua bien sûr, les courges dont la consommation est très très ancienne.
10000 ans...
C'est dire que son histoire se confond avec celle des hommes.
10000 ans....
Alors on peut bien lui consacrer une petite semaine, à ce vieux légume.
J'ai continué à chercher quelles étaient les différences et similitudes entre giraumon tropical et courge européenne. Rappelant essentiellement, courge musquée ou potiron, le giraumon , Cucurbita moschata ne présente que de très rares variétés.
Principalement
"Martinica", hybride ovoïde vert strié de jaune et "Délicia", très uniforme à peau vert foncé et à chair jaune, de forme aplatie.

Pour l'instant, j'en suis là... Peu de variétés mais un carnet de recettes inépuisables.....
Toujours pioché dans le magazine Régal, déjà évoqué, je vous propose un petit Chutney parfumé, épicé qui accompagnera à merveille charcuterie, foie gras ou viande blanche.


Chutney de Giraumon
200g de Giraumon ( Butternut dans la recette originale)
2 poignées de raisins secs
1 oignon violet
3 c à soupe de vinaigre balsamique (on peut réduire à 2)
2 c à soupe de sucre de canne
1 noix de gingembre frais râpé
1 cà café de Poivre de la Jamaïque ( Bois d'Inde)
1/2 c à café de 4-épices
Mettre les raisins à gonfler 10mn dans un bol d'eau bouillante. En fait j'étais en train de boire mon thé (Comme d'hab, j'en bois toute la journée), du noir. J'ai mis les raisins dans le thé noir...Et j'ai rajouté 1 petit bouchon de vieux rhum..(Dans les raisins, pas dans mon thé..Pas le matin...).


Dans une casserole, mettre la courge coupée en petits dés, l'oignon émincé et les raisins égouttés. Ajouter les épices et le sucre.
Faire cuire à feu très doux 20 à 30mn. J'ai laissé 1h en rajoutant le thé noir rhumé parce que c'était un peu désséché.
Mettre dans un peau avec couvercle et conserver au frais.


Je l'ai servi avec un gigot de 7h au miel et aux épices dont je vous parlerai un autre jour. Perso, je préfère ce chutney réchauffé.

5 comments:

ciorane la pauvresse said...

Euh, d'après les souvenirs affreux que j'ai de ce film, le soleil vert n'était pas du tout végétal il me semble. Ton chutney, je le trouve d'autant plus tentant...

Miss Diane said...

Il me faut absolument essayer ce chutney. Je partais justement pour le supermarché, je rajoute "courge butternut" sur ma liste! C'est l'homme qui sera content, il adore ce genre de chose.

Bea said...

Merci beaucoup pour ta recette! Malheureusement je ne connais pas du tout le giraumon tropical, mais il a l'air absolument délicieux!

A bientôt!

Miss Diane said...

Eh bien, si toi tu as cessé de cuisiner les courges, moi je suis encore dedans. Je suis en train de faire ce chutney et laisse-moi te dire que ça sent bon dans la cuisine!

J'aimerais porter à ton attention ce que j'ai découvert ce matin sur Wikipédia à l'effet que le poivre ou piment de la Jamaïque serait la même chose que le quatre-épices. Juste pour te dire qu'on en apprend tous les jours.

Va voir mon billet de ce matin, j'y ai mis un lien vers Wikipédia.

Brigitte said...

bon, je pars à Nîmes ce matin récuperer 5 kg de coings, je rajoute donc une courge musquée et on reparle de tout ça prochainement dans le nouveau "bistrot"
Diane me fait remarquer que la photo de son blog est prise à Nice depuis un bateau !!! la quadrature du cercle en quelque sorte !!!
des bises bien frisquettes

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...