Saturday, September 27, 2008

Jour de marché


Ce matin au marché, il y avait des merises...
et puis aussi des prunes.
Des merises et des prunes - PAYS,
d'ici
quoi pas vraiment comme là-bas.

J'ai renoncé pour les prunes. Elles me paraissaient trop vertes. En fait, elles doivent être comme cela, la marchande me l'avait bien dit mais comme elle était pas d'accord avec la copine d'à côté sur la méthode pour faire des confitures , j'ai laissé tomber...D'abord faut les piquer une à une (on voit le boulot) et après les laisser tremper 48h dans de l'eau chaude pour l'une...froide pour l'autre...
Alors je fais quoi moi ...
Pour l'instant, rien.
(Mais je reviendrai sur ce prunier d'Espagne, un drôle de spécimen qui perd ses feuilles avant de fructifier
et qui est en fait originaire du Pérou et sur le prunier du Chili, les deux variétés de pruniers que l'on trouve ici en Martinique.)
Par contre, j'ai pas traîné pour les merises. Il y avait juste deux petits paquets. D'un beau pourpre, mûres comme il faut. Un instant d'hésitation et pftt les paquets auraient filé dans le cabas de la mamie derrière moi.
Parole, j'en ai laissé un...

Merisier-pays (Flacourtia jangomas) Crédit photos : tous les fruits.com

Quand j'ai entendu parlé de la merise, pour la première fois en Martinique, j'ai cru qu'il s'agissait du même fruit qu'en Europe que je n'avais jamais vu d'ailleurs. Je connaissais juste le bois de merisier. J'ai simplement pensé que ce fruit était plus fréquent ici que là-bas. Après mes recherches pour rédiger ce billet, je sais qu'il n'en est rien (13 ans quand même ...dans l'erreur!!!)et que le terme merise désigne différentes espèces de petite cerise sauvage.
Pour plus d'info (les sites québécois sur les fruits et légumes sont toujours riches d'enseignements):



Ici en Caraïbe, la merise pays, , est un petit fruit rond, un peu plus gros qu'une cerise, d'un pourpre plus ou moins foncé à maturité allant parfois jusqu'au noir. Son acidité est fonction de la variété. L'habitude veut qu'on le pétrisse légèrement entre les doigts dans le but de l'adoucir.... On retrouve le goût de la prune des pays au climat tempéré et on l'utilise de même en confiture, tartes ou gelées.


Pas le temps de faire une tarte,
un déjeuner de soleil.....
sitôt revenue du marché.

1 comment:

Touaté said...

Hello! Faut-il que le monde soit aussi petit qu'une île?
C'est que je me dis quand je constate que toi qui a eu la gentillesse de laisser un message sur mon blog réside en Martinique... mon île natale!
C'est un plaisir de redécouvrir les fruits de mon enfance à travers ton regard.
En ce qui concerne les prunes d'Espagne, je vais demander à ma belle-mère comment elle les prépare.
A bientôt!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...