Monday, January 10, 2011

Du riz dans mon thé

Il y a un peu plus de 20 ans, quand mon tendre est revenu d'Osaka, il s'est lamenté pendant des heures sur l'enfer qu'il avait vécu..... Il avait détesté se perdre, ne rien comprendre, ne pas être compris. Les tokoyaki (petites boulettes de poulpe) étaient gras, les okonomyaki (crêpes au chou) indigestes.

Le pire avait été ce riz servi dans du thé vert en guise de bouillon. Ces japonais, jamais il ne les comprendrait. A peine rentré, il n'eut de cesse de m'emmener, le soir même, dans le seul japonais de la rue (à l'époque...), commandant un ocha-zuke pour que je puisse me rendre compte, par moi-même... Hein! tu vois?
Je vois. J'aime bien.


Ocha-zuke
Riz au thé vert et au saumon
C'est un plat très rapide à préparer qui permet d'utiliser un reste de riz.
pour 4
150g de filet de saumon
1/4 de feuille de nori
250g de riz japonais cuit
1 c à soupe de thé vert sencha
1 c à café de wasabi en poudre mélangé à qq gouttes d'eau ou 1 c à café de pâte wasabi
4 c à soupe de shoyu
Saler soigneusement le filet de saumon en le frottant et en le recouvrant de sel. Laisser reposer 30mn. Si le filet fait plus de 2,5cm d'épaisseur, l'émincer auparavant en 2 tranches.
Enlever le sel avec du papier absorbant et faire griller 5mn environ. Oter la peau, les arêtes et réduire en morceaux.
Avec des ciseaux, découper la feuille de nori en fines bandes.
Répartir le riz chaud dans les bols. Déposer des morceaux de saumon sur le riz.
Préparer le thé en versant 60ml d'eau bouillie puis refroidie ( à70°C environ) sur les feuilles de thé. Laisser infuser 45s.
Verser doucement le thé sur le saumon et le riz.
Ajouter les rubans de nori et le wasabi selon le goût.
Assaisonner de shoyu. Eventuellement une pincée de poudre de piment.
Servir.


J'aime bien utiliser un riz vinaigré. Cette fois-ci, je n'avais plus de nori remplacé par du wakame. Je préfère le nori que je passe sur la flamme avant pour en libérer les saveurs.
Pour le thé, j'ai choisi un Genmaicha, un mélange de thé vert Sencha et de grains de riz soufflés pour son parfum de céréales torréfiées.

Dans le livre que j'utilise pour trouver les recettes japonaises (La cuisine japonaise-Emi Kazuko-Yasuko Fukuoka), on dit que dans le région de Kyoto, proposer ce plat en fin de soirée donne le signal du départ. On s'attend à ce que les invités refusent et partent immédiatement...
On peut être mordu de civilisation japonaise, jamais on ne comprendra tout à fait.

Comme nous ne sommes pas à Kyoto, vous pouvez rester.





8 comments:

Gracianne said...

Alors je reste :)

Hélène de l'Ile Maurice said...

Moi qui suis fan de cuisine japonaise, je prend note tout de suite. Merci!
Bonne soirée

Cuisine Framboise said...

Je vais refaire un peu de thé

boljo said...

Double les doses, je reste. Tu as raison on peut certaines choses et ne pas tout comprendre. Différence de civilisation qui pourrait nous faire passer pour des malotrus au pays du soleil levant.
Sinon, chez moi, pas de marché, puisque pas de légumes et de fruits à part ceux livrés par containers en provenance du Canada, toutes les semaines et de France, une fois par mois. Pas besoin d'étal pour vendre deux feuilles de salade flétries, 3 aubergines piquées et j'en passe. J'exagère on trouve parfois de jolies choses, le plus drôle étant le manque de saison, on trouve la même chose toute l'année. Il est vrai que certains légumes viennent de Floride, les saisons ne sont pas les mêmes.
Un maraîcher s'organise depuis quelques mois pour vendre des petites productions locales ou des légumes bio du Canada, charmant et aimable, il en profite pour doubler les prix. Mais il le fait en plein air sur un étal comme au marché, il faudrait que je prenne une photo.
Je n'ai pas vu le film, je ne peux donc pas te dire si leur fiction rejoint ma réalité, il doit être à la bibliothèque, il faut que je pense à regarder. Je te tiens au courant.

Hélène said...

Je ne connais pas trop cette cuisine. En revanche, je consomme des litres et des litres de thé vert et cuit toujours trop de riz.

Clemence said...

une belle recette de cuisine japonaise qui me tente beaucoup !

Tiuscha - Saveur Passion said...

Très belle recette que les lecteurs de Fureur des Vivres apprécieraient ce mois-ci (dédié au thé)

Hélène (Cannes) said...

J'ai ce thé à la maison ... Je le trouve étrange ... sans doute le riz qui lui donne cette drôle de saveur ... Mais j'en bois régulièrement quand même ... C'est étrange ! La prochaine fois que je m'en ferai une tasse, je penserai à toi ! ;o)
Bisous
Hélène

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...