Saturday, March 7, 2009

Chroniques des temps de grève #29...Tout est calme

La ville s'est rapidement calmée. En début de soirée, chacun était chez soi essayant tant bien que mal de comprendre pour certains, d'effacer toute trace de peur pour d'autres. Effacer toute trace dans la ville,aussi. Au matin, Fort de France retrouvait son centre-ville nettoyé, débarrassé des carcasses brûlées. Le soleil brillait. La manif du Collectif s'est déroulée comme à son habitude au son des bwa, des tambours, du bélé. Dans les chants, il était moins question de la Martinique et des martiniquais et plus des travailleurs, comme pour refuser la chasse aux blancs de la veille.
Personne ne veut de cette Martinique-là.



Comme pour balayer cette horrible journée, les éléments s'en sont mêlés... Un vent violent et frais agitait la Caraïbe, rafraîchissant les esprits. La mer écumait, roulait sur la côte.

C'était le début du week-end avec, comme préoccupation majeure, trouver quelques denrées, évidemment... Faire toutes les épiceries, tous les marchés. Les plus opiniâtres pourront même trouver de la viande... Pas trop intéressée, pas tellement envie d'attendre.... Je m'offre encore ce luxe. J'ai des paniers remplis de fruits et légumes, ça me va..

Un peu de sucre et on peut faire des confitures.
Tout le monde parle de confitures.
Ananas-gingembre, Abricot-Peyi, Tomates vertes, Bananes-Limes, Surettes cochon...
Faire des confitures, consolantes, rassurantes.
Faire des confitures pour assurer des lendemains incertains.
Faire des confitures pour juste parler de demain.



Confiture de Surettes-Cochon
500g de Surettes
400g de sucre de canne
Le jus d'un citron Lime
"Chauder" les surettes dans une eau bouillante salée. Laisser tremper 24h (Certains disent qu'il faut piquer chaque fruit......). Egoutter. Dans une casserole, mélanger, fruits, sucre et jus de lime. Amener à ébullition puis laisser à feu doux longtemps, longtemps jusqu'à ce que la confiture prenne une jolie couleur rouge pourpre.


C'est pas une confiture pour tartiner...Il y a des petits noyaux comme ceux des cerises. On déguste à la petite cuiller ou dans un verre avec un trait de rhum agricole, à l'heure où le soleil se couche.
Quand on refait le monde en attendant demain....

4 comments:

Brigitte said...

ouf! ouf! on souffle en touillant dans le chaudron
J'ai acheté un confiture de tomates vertes à une "petite soeur" trop sympa
j'ai répondu à ta 6eme photo
ici aussi soleil, mer bleue/bleue, 23°, je vais bien !

Colette MARTINIC said...

Voilà de bonnes idées et de bonnes confitures ..Espérons un fin de conflit cette semaine ...biz

betterave.urbaine said...

mmmh le punch à la confiture, ça ça a l'air terrible, de quoi se consoler des pires moments de bêtise humaine.

Hélène (Cannes) said...

J'espère bien que tu pourras rapidement déguster ces confitures l'esprit un peu plus libre ... ;o)
Bisous
hélène

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...