Friday, February 4, 2011

"On ne peut pas se priver du rêve" Andrée Chedid (Entre Nil et Seine)

Pendant les infos, il commencerait à s'agacer, marmonner. Sûr qu'il aurait tempêté sur "Ben Ali et sa clique", sur "Boumarak, valet américain". Il aurait disserté sur la gentillesse du peuple tunisien, la fierté des algériens avant de perdre définitivement toute objectivité sur la question du Moyen-Orient. Il aurait évoqué les tractations secrètes, mis en garde contre les manipulations, aurait fait remarquer, pas si dupe, qu'on ne se préoccupait plus tellement du sort des Ivoiriens, qu'on parlait d'élections pendant que les milices tuaient les gens. Je crois qu'il aurait dit tout ça, désabusé mais jamais résigné, probablement heureux et fier de ce qui se passait, même si...
Après il aurait pris des nouvelles des enfants, sujet bien plus important et demandé ce qu'on mangerait chez moi... Un chili
Un chili??!! (Ca y est.... le voila parti à marmonner) "Tu peux pas faire un couscous comme tout le monde, un vendredi!"
Oueps, il aurait pu dire un truc comme ça.
Ce chili-là avait des saveurs de tajine et pourtant ce n'était pas prévu.


Chili végétarien à ma façon
inspiré par Sheila Lukins... mais pas que
2 c à soupe d'huile d'olive
2 oignons, grossièrement hachés
2 carottes pelées et coupées en morceaux de 1 cm
2 gousses d'ail pelées, émincées
2 c à soupe de poudre de chili
2 c à soupe de cumin en grains
100g environ de patate douce
2 poivrons (rouge et jaune) grillés, pelés, épépinés et coupés en lanières.
1 boîte d'olivettes pelées, hachées
1 c à soupe de sucre de canne
1 c à soupe de thym
300g de giraumon coupé en morceaux
1 christophine
200g de haricots rouges azuki
Sel et poivre noir
1 petite poignée de raisins secs
Persil plat
Coriandre
Jus de citron vert
La veille mettre tremper les haricots. Si comme moi, on ne sait pas encore qu'on va faire un chili, on peut le jour même, mettre les haricots à tremper 1h ou 2 et les faire cuire à l'eau non salée avec un morceau de kombu. Porter à ébullition puis laisser bouillonner pendant 1h30. Quand les azukis sont tendres, les égoutter.
On peut aussi comme Sheila Lukins utiliser des pois chiches en boîte.(Pas de haricots dans la recette originale)
Faire chauffer l'huile à feu moyen dans une grande cocotte. Ajouter les oignons et les carottes. Les faire fondre, en remuant durant une dizaine de minutes. Ajouter l'ail et poursuivre la cuisson, quelques minutes de plus. Réduire le feu. Ajouter poudre de chili et cumin. Faire cuire 1 minute de plus. Ajouter en remuant la patate douce, les poivrons, les tomates et leur jus, le sucre de canne, le thym. Porter le tout à ébullition. Puis réduire le feu, couvrir partiellement et laisser cuire 25 minutes en remuant de temps en temps.
Ajouter le giraumon, la christophine, les raisins et les herbes fraîches .
Rectifier l'assaisonnement. (J'ai rajouté un peu de poudre de chili)
Ajouter en remuant les haricots rouges.
Laisser mijoter sans couvrir une vingtaine de minutes en remuant de temps en temps jusqu'à ce que les légumes soient tendres.
Au moment de servir, presser le jus de citron. Parsemer de coriandre fraîche.
Servir avec du cheddar râpé, du gingembre confit (pourquoi pas...) du yaourt frais, du Corn bread. (Je n'ai pas trouvé de farine de maïs, remplacé par des galettes soufflées de maïs).

Mon chili est habituellement épicé, très épicé et fondant. Celui-ci était épicé certes, mais surtout parfumé, confit avec incontestablement des accents méditerranéens.

Et j'aurais bien aimé remplacé le yaourt par du labneh frais .
Pour faire le labneh, mélanger 5 yaourt à 1 c à café de sel. Placer à égoutter, au frais, à travers une mousseline durant une dizaine d'heures.




15 comments:

A.P. said...

il y aurait tant à dire sur le sujet, sans fin et sans limiter les frontières car ici aussi les oppresseurs sont en liberté, en fonction et bien nourrit.

Hélène de l'Ile Maurice said...

Giraumon, chouchous, haricots rouges... hummmm, certainement un régal.
Bon week end.

melopapilles said...

je suis une fan de chili, à un tel point que je n'ose me lancer tellement j'ai peur de me louper (idiot je sais, ça n'a pas l'air sorcier…). J'ai même un bocal de haricots rouges au naturel, à utiliser jsq 2012, je vais devoir m'y coller !
ton chili végétarien (encore un billet spécial A.P. ? ;)) est super tentant, les haricots azuki j'aime, les courges et patates douces aussi… mais je commencerai par un "classique", je sais que je peux trouver de belle recettes sur ton blog.
Question : qu'est-ce que la christophine ?
sinon ta recette de labneh frais me fait penser que j'ai un billet en attente depuis un an sur le Liban, il serait temps de le poster… !!!

A.P. said...

à Mélopapilles (tu permets Claudia ? c'est pas que je fais comme chez moi, mais) COMMENT "ENCORE" UN BILLET SPECIAL A.P. ??????!!!!!!!!!!!!!! Y'EN A EU QU'1 !!!!!!!!!
En plus de venir te plaindre, tu viens nous éventer sous le nez tes billets en retard qu'on voit de moins en moins !!!!
Je te bise quand même, idem à la patronne.

Cuisine Framboise said...

J'aime assez cette ambiance plutôt Sud où les commères s'interpellent à la fenêtre.
Melopapilles : christophine, chayotte ou chouchou selon les régions. le chili ce n'est pas sorcier. Faut juste le surveiller un peu histoire qu'il n'attache pas.

Françoise said...

Ton chili aux saveurs de tajine et aux accents méditerranéens me fait bien envie... Tes photos sont superbes.

Cuisine Framboise said...

Merci beaucoup Françoise. C'est une version qui m'a beaucoup plue. La courge donne une belle onctuosité en l'absence de viande

tarzile said...

Pas de couscous quand on a l'occasion de cuisiner un pareil chili. Plein de saveurs et de légumes fabuleux. Il sera toujours temps pour le couscous.

Hélène said...

C'est chili con carne chez nous ce soir. Je garde sous le coude ta version végé. Bonne fin de week-end

Hélène (Cannes) said...

Sympa, ta version. J'en ai une autre de Sheila Lukins, beaucoup plus carnée mais c'est cette version végétarienne qui m'inspire, là tout de suite ...
Bisous et bonne journée
Hélène

Boljo said...

Ta version végétarienne est carrément inspirée et inspirante. A défaut de rhum à répétition comme à Mayotte, je crois que je vais m'essayer cette recette.

Gracianne said...

C'est vrai ca, tu ne pouvais pas faire un couscous, comme tout le monde?

Je n'ai jamais lu Andree Chedid. le reve, est-ce que ce n'est pas plus important encore que le pain?

Cuisine Framboise said...

Du rhum à Mayotte Boljo c'est comme un chili un vendredi. Hérésie;-)
Gracianne, Si j'avais fait un couscous végé, il aurait encore plus marmonné, je crois bien.

Eléonora said...

Framboise...oui, pour répondre à ta question..c'est bien comme tu l'as écrit...On peut le faire en fin ou au début du mois...Et pour venir à ta recette...elle est divine dans le mélange des ingrédients...j'adore !

Rosa's Yummy Yums said...

Un bon chili très réconfortant et goûteux! Cette version végétarienne me plaît beaucoup.

Bises,

Rosa

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...