Monday, November 29, 2010

Tout à voir

Avec un peu de chance, j'irais à Paris en début d'année.
Avec beaucoup de chance, les fleurs fraîches de David Hockney seront toujours accrochées à la Fondation Pierre Bergé. Fraîches, certainement car j'ai lu que l'artiste en envoie régulièrement. Il en offre aussi à ses amis par mail, de jolis bouquets numériques. J'aime cette idée d'un marché de l'Art court-circuité, bousculé.
J'aime l'esprit inventif de ce peintre. Je l'aime depuis plus de 30 ans.


"J'aime les nouvelles techniques, et je n'avais jamais vu ni pratiqué celle-ci.
Une technique, un support, peuvent séduire, passionner, vous obligent toujours à vous y prendre différemment, même si vous traitez le même sujet, qu'il faille le dessiner autrement ou qu'il faille le simplifier ... J'aime ça"

Ces mots, Hockney ne les a pas écrits à propos de l'Iphone ou de l'Ipad. C'était en 78 , il évoquait son travail sur les piscines de papier, une série d'oeuvres où se mêlaient la fabrication du papier et l'acte de peindre.


Coincé à New York dans l'attente de son permis de conduire, il se fit expliquer cette technique et chercha comment peindre les rencontres mouvantes de la lumière et de l'eau. Etonnant et toujours aussi pertinent.

Rien à voir mais un peu quand même, je m'offrirais le livre d'Alain Passard (à défaut de pouvoir dîner à l'Arpège).
A voir parce que ces collages l'inspirent dans sa cuisine comme l'inverse est aussi possible. A voir parce qu'un jour il retira la viande rouge de sa carte, persuadé d'être allé au bout de qu'il pouvait faire. et ça, ça me fait penser à Hockney à la fin de son séjour à New York .

" Je vais reprendre la route pour la Californie. Les piscines, c'est fini, j'en ai assez fait."



Passard est partout en ce moment. Tendance sur les blogs (Very easy... Kitchen en parle très bien et a réussi à merveille une recette), tendance dans les magazines où l'artiste a bien voulu partager quelques idées. Pas très convaincue par le flan brocoli-poire (surtout à cause du flan... ), j'essaierai bientôt les légumes arlequin , attirée par une datte fourrée au lemon curd. On imagine.....
Avant cela, j'ai tenté le Carpaccio de céleri- rave. Cela paraissait très facile et j'avais envie de voir tournoyer les pétales de céléri , juste comme ça dans un peu d'eau.


Carpaccio de Céleri-rave
Raper finement à la mandoline un demi-bulbe de céleri.
Faire cuire ces tranches à couvert 3 à 5mn dans un sautoir avec 10cl d'eau et 25 g de beurre. Dresser les tranches égouttées sur 4 assiettes. Ajouter 1 c à café de moutarde d'Orléans au jus de cuisson. Napper. Parsemer de pluches d'estragon.

A défaut de mandoline, j'ai utilisé mon couteau japonais et troqué la moutarde d'Orléans pour une moutarde en grains de l'Allier.
Même s'il n'y a probablement rien de comparable avec ce que peut faire le chef, je dois dire que c'était assez délectable.
Des tranches à l'aspect plus rustique que celles du magazine.

Une saveur presque terreuse dit Passard.

Tout un monde à voir

8 comments:

Easy kitchen said...

eh bien toi aussi tu craques bien pour Passard. merci d'avoir laissé le message et le clin d'oeil. Je trouve que c'est aussi réussi. je vais tester cette recette. A bientôt

Nawal said...

Rhooo Tu me rappelleras de remercier Passard à l'occasion pour ces retrouvailles aussi hihihi ;)))
Je suis ravie de te lire, ça faisait trop longtemps ...
Yep depuis quelques mois je suis à nouveau de l'autre côté de la Mare avec des plus et des moins ;)
J'écume tout ce qui ressemble de près ou de loin à une expo ou une sortie Culturelle, ma dernière Monet au Grand Palais avec des merveilleux tableaux de Grandes mares justement qui m'a filé un coup de grisou quant à ma vue quotidienne sur la Mer des Caraïbes de feue ma Jolie Terrasse Martiniquaise, qui certains jours froids ou pas me manque plus que de raison huhuhu !

J'ai bien noté que tu venais à Paris very soon, on se prendra un moment si tu veux bien ;)
Grosses Bizzz !

Gracianne said...

David Hockney - je me souviens d'avoir vu une exposition de ses oeuvres il y a 25 ans au Salts Mill de Bradford
,ville ou il est ne. C'est vraiment un peintre de la couleur, ca m'avait frappee. En meme temps j'avais trouve a ses oeuvres un cote froid, je n'avais pas vraiment accroche.

Passard est un poete des legumes, cette recette en est un bel exemple, et j'adorerais aller gouter un jour ses plats. mais pas certaine que nous puissions reproduire a notre niveau, avec des legumes lambda, ce qu'il sort de ses cuisines. Et puis comme tu l'as note, en ce moment il est partout - et trop de promotion tue la poesie je trouve.

Cuisine Framboise said...

Heureusement les projecteurs ne restent jamais très longtemps allumés... Il retournera probablement très vite à la solitude de ses potagers.
Mais je ne vais me plaindre car je connaissais mal ce chef.
Aucune prétention dans mes tentatives, bien évidemment

(les chéchés) said...

j'ai été séduite par le graphisme du livre de passard, pourtant, un livre de cuisine sans photos super léchées qui donnent faim, c'était... osé, un peu, quand même. tu achèves de me convaincre, la recette, le travail des légumes...
(et j'irais voir hockney...)

Rosa's Yummy Yums said...

Ce carpaccio est très originale et sûrement savoureux! J'adore cette idée.

Bises,

Rosa

marie-claire said...

J'ai récemment cuit à la vapeur du céleri en tranches fines et ce fut une découverte heureuse même pour ma fille aussi difficile à satisfaire que les lycéens de l'Écureuil.
J'avais accommodé avec du Bleu de Gex mais l'ex-orléanaise que je suis essaierait bien avec une moutarde.
Plutôt de Meaux ou de Dijon d'ailleurs parce qu'à Orléans la spécialité c'est plutôt le vinaigre mais M. Passard a sons doute une botte secrète.

Je prends rang aussi pour janvier. j'espère que tu auras le temps de voir tous ceux qui t'attendent ...

tarzile said...

Facile à faire. Et de saison, à N,en pas douter. Merci!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...