Monday, March 31, 2008

Rescue


Au retour des régates, on avait quelques restes, mais vraiment pas beaucoup. En particulier un ou deux paquets de taboulé. Pas le bolinogarbit franchement berk-humide, non une sorte de taboulé sec auquel il faut rajouter les crudités et de l'eau. Ce n'est pas mauvais et c'est très pratique quand on n'a pas son jardin de menthe et son citronnier à portée de main. Evidemment, revenue à terre, on est plus difficile.

Il faut que je vous dise aussi que dans ma cuisine, il n'y a pas de placard...Je n'ai aucune réserve, je n'aime pas les réserves. Riz, pâtes, sucre, farine, graines tout est apparent, mis en bocaux ou trouve sa place si le paquet est joli ou original. Sinon, hors de ma vue!
Alors, vous pensez bien que le taboulé vite-prêt de chez T...le breton dans son paquet tristounet, n'allait pas passé la semaine! Quand bien même, c'était couru qu'il allait nettement moins plaire qu'en mer.
Des graines, quelques anchois et un morceau de feta plus tard, le taboulé des bretons avait meilleure mine.

Taboulé customisé
1 paquet de taboulé préparé à l'huile d'olive, au citron et à la menthe. (Groupe agro-alimentaire breton...)
Quelques tomates cerises

100g de féta
Quelques anchois en filet conservés dans l'huile.
2 échalotes émincées.
Graines de tournesol décortiquées
Graines de sésame
5 baies au moulin
Gomasio
20cl d'eau
le jus d'un 1/2 citron
1filet d'huile d'olive.

Dans l'ordre...ouvrir le paquet de semoule, verser dans un saladier, ajouter les tomates cerises lavées et coupées en 2, la féta coupée en petits dés et les échalotes émincées. Ajouter les anchois entiers ou non selon l'humeur, jeter une poignée de graines de tournesol, une autre poignée de graines de sésame. Ajouter l'eau additionnée d'huile et citron. Un tour de moulin. Mélanger. Ajouter le gomasio. mélanger à nouveau. Réserver une heure au frais au moins.

Voilà! Normalement, ça plaît!


No comments:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...